Accueil Bijoux Sic-Art Symboles "porte-bonheur" Fer à Cheval

Bijou Sicart

Le fer à cheval est considéré comme un objet ayant des vertus porte-bonheur.

Le fer en tant que métal protégerait des mauvaises influences et du malheur.

On voit également dans sa forme l'initiale du Christ ou le croissant de lune, symbole de fertilité et de chance.

Cette vertu légendaire vient sans doute du fait qu'un fer à cheval égaré était revendu au forgeron et permettait ainsi d'en récolter quelques espèces sonnantes et trébuchantes. Les fers à cheval, du fait du martelage à froid qu'ils subissent, étaient refondus pour divers usages. Les fers à cheval usagés et reforgés étaient nommés lopin bourru.

Une autre origine de cette tradition est la légende de saint Dunstan, forgeron qui deviendra archevêque de Canterbury en 959. Le diable lui ayant amené son cheval à ferrer, Dunstan cloua le fer sur le pied fourchu du démon. Celui ci dut promettre, afin d'être libéré, de ne jamais entrer dans une maison protégée par un fer à cheval.

Enfin l'origine la plus probable du "fer porte bonheur" se trouve en Italie et plus précisément à Rome. Néron y était alors "CESAR" et pour montrer à l'ensemble de son royaume l'étendue de sa richesse, il ordonna à ses forgerons de forger et poser à ses chevaux des fer en or. Malheureusement pour Néron, les techniques de la pose des fers n'étaient pas encore au point et lorsqu'il se pavanait sur ses terres, il arrivait que l'un de ses chevaux se déferre. Le pauvre paysan qui, par chance passait par là, trouve alors en ce fer de valeur inestimable, une source de bien être éternel.(1)

fer a cheval bijou sicart

Voir un bijou Fer à Cheval SicArt


Extrait de wikipedia.org, article sous licence CC-BY-SA 3.0

Retourner au début de l'article